Homélie sur le passage de l'évangile de la veuve de la ville de Naïm

Le mot Naïm signifie la douceur, la beauté, la séduction. Cette veuve a perdu son fils unique alors qu'elle était déjà veuve. Elle a perdu ce qu'elle avait de plus cher. L'homme quand il perd ce qu'il a de plus cher ou se rend compte que ce qu'il avait de plus cher n'avait qu'une valeur passagère et trompeuse, s'ouvre à la miséricorde divine et alors Dieu se révèle et la personne peut la recevoir.

Date de l'homélie
Homélie de la paroisse orthodoxe de Saint-Gilles Saint Silouane  et de Saint Martin de Tours

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

Nous utilisons des cookies de première partie afin d'améliorer l'experience utilisateur.

Nous utilisons aussi un outils d'analyse statistique. Nous ne partageons pas ces données.