L’Eucharistie, l’évêque et l’Eglise durant les trois premiers siècles
Sacrement de l’amour

Sacrement de l’amour

Ce titre constitue le premier volet du diptyque - le second étant La femme et le salut du monde - que Paul Evdokimov a consacré aux charismes propres de l'homme et de la femme, ainsi qu'au « mystère » de l'amour humain, au mariage, à la place de la sexualité... L'auteur fonde sa réflexion sur les deux récits de la création de l'homme et dans la femme dans la Genèse, récits que Jésus associe pour poser simultanément dans le couple, l'unité et l'altérité... L'amour humain reflète la Communion trinitaire ; l'altérité de Dieu fonde l'altérité de l'autre, et sa grâce, celle de la rencontre.

Numéro interne: E-002

Plus d'info →
Les Fols en Christ dans la tradition orthodoxe
Prière de Jésus et expérience du Saint Esprit
Saint Séraphin est de retour

Saint Séraphin est de retour

A travers quatre récits de voyage - avant et après les bouleversements de la fin des années 80 - Pavl Rak, qui passe sa vie à nomadiser dans l'axe Nord-Sud de l'orthodoxie, restitue l'atmosphère spirituelle de la Russie contemporaine : scènes de la beauté et de la sincérité de la foi russe, visite aux monastères et aux églises paroissiales, rencontres privées de la vie quotidienne.

Numéro interne: R-004

Plus d'info →
Sauver La Création
Séraphim de Sarov – Sa Vie

Séraphim de Sarov – Sa Vie

La vie du staretz saint Séraphim de Sarov (1759-1833) est devenue très populaire, même en Occident. " Bien avant la canonisation officielle, la vox populi avait béatifié cet homme chaussé d'écorce de bouleau, vieillard aux traits sévères et fins, aux yeux d'un bleu limpide, disant à ceux qui venaient à sa rencontre : "Bonjour, ma joie ! ' et ajoutant : "Le Christ est ressuscité!' ".
Ami des enfants et des bêtes, bon pour les repentis et exigeant pour les endurcis, préférant la solitude mais acceptant finalement les visites pour le bien de ses hôtes, sans parler des innombrables miracles qu'il a opérés et des nombreuses visions dont il a bénéficié, il a tout pour séduire, mais, ce qu'il a cherché avant tout, c'est ramener à Dieu ses frères et soeurs en humanité.
Selon sa biographe, il aimait répéter ces paroles du Christ : " Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai le repos. Prenez mon joug sur vous... car je suis doux et humble de coeur ; et vous trouverez le repos pour vos âmes. Car mon joug est doux et mon fardeau léger (Matthieu 2, 28-30). " " Des milliers de malheureux accourus à Sarov voyaient au bout de leur pénible route terrestre s'entr'ouvrir le portail lumineux du Royaume des Cieux ".
" Quand l'homme contemple au-dedans de lui cette lumière éternelle, il oublie tout ce qui est charnel, s'oublie lui-même et voudrait se cacher au plus profond de la terre afin de ne pas être privé de ce bien unique – Dieu " ( Saint Séraphim).

Numéros internes: S-009, S-023, S043, S-056

Plus d'info →
Ta foi t’a sauvé

Ta foi t’a sauvé

Auteur:
Séries: Théophanie
Genre: Anthropologie

Ce que vise l'auteur, c'est une approche théologique du mystère de la maladie et de la mort, de la souffrance et de la guérison. Il tente, non sans succès, de montrer ce qu'est la guérison, trop souvent réduite à la seule guérison physique, alors qu'elle est d'une essence différente de l'acception habituelle.

Pour le montrer, l'auteur, qui est un théologien mystique, exerçant la médecine le plus concrètement du monde, aborde de façon originale, non seulement les pages nombreuses de la Bible qui sont consacrées à la guérison, mais aussi certaines situations, telles que les amours juvéniles, les problèmes actuels soulevés par le préservatif et la fivète. Il n'hésite pas à condamner les avortements de confort ou de convenance, l'expérience sur les embryons, le vol ou l'achat d'organes...

Sans être «un traité» sur la maladie et la mort, l'ouvrage aide à voir ces réalités, combien humaines, d'une autre manière, dans une autre optique, celle de l'infini et de l'éternité. Rarement un auteur avait renouvelé à ce point l'approche des problèmes existentiels posés par la guérison ; il nous introduit de façon aussi émouvante que convaincante à l'intelligence de la parole du Christ bien connue : «Ta foi t'a sauvé !» Dans sa préface, Olivier Clément relève avec éclat la pertinence et la nouveauté de cette étude.

Numéro interne: B-003

Plus d'info →
L’approche de dieu dans la tradition orthodoxe

L’approche de dieu dans la tradition orthodoxe

Je dois l'avouer, il y a des années que je n'avais lu un livre qui m'ait causé autant de joie. C'est un livre extraordinairement limpide dans sa profondeur même, et d'une extrême justesse spirituelle. En le lisant on ne peut que dire : c'est cela, c'est bien cela. On y entend la voix de la Tradition. Mais cette Tradition est vivante, créatrice, juvenescens, disait Irénée de Lyon, capable d'inventer " des mots nouveaux ", affirmaient les Pères Cappadociens. On trouvera dans ce livre les thèmes fondamentaux de la théologie dogmatique - le mystère, la Trinité, la création, le Dieu fait homme, l'Esprit Saint, la prière (y compris la " prière de Jésus "), l'eschatologie - mais toujours exposés pour changer notre vie maintenant, dans les conditions qui sont aujourd'hui les nôtres. Le Dieu dont nous parle Kallistos Ware n'est pas la clé de voûte de l'ordre social, mais le Dieu crucifié par folie d'amour. Il faut méditer ses pages sur le Dieu souffrant et sur l'agonie du Christ, agonie dont " théologie morale " russe du début de ce siècle a si prophétiquement parlé. Au moment où tant de chrétiens doutent de leur identité et de leur vocation, ce livre vient à son heure pour rappeler que le christianisme n'est pas une morale plus ou moins humanitaire, mais une ascèse, une mystique, une vie crucifiée et ressuscitée, un élan qui ne bute pas sur le néant mais se déploie en " voyage dans l'infini ".

Numéro interne: W-007

Plus d'info →